Petit Papa Noel

Esta es otra de las canciones que están como candidatas para el examen oral de Francés, definitivamente yo no voy a escoger ésta, a menos que me dejen hacer la parte de las ardillitas.

C’est la belle nuit de Noel

La neige etend son manteau blanc

Et les yeux leves vers le ciel

A genoux, les petits enfants

Avant de fermer les paupieres

Font une derniere priere

Petit Papa Noel quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N’oublie pas mon petit soulier

Mais avant de partir, il faudra bien te couvrir

Dehors tu dois avoir si froid

C’est un peu a cause de moi

Il me tarde tant que le jour se leve

Pour voir si tu m’as apporte

Tous les beaux joujoux que je vois en reves

Et que je t’ai commandes

Petit Papa Noel, quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N’oublie pas mon petit soulier

Le marchand de sable est passe

Les enfants vont faire dodo

Et tu vas pouvoir commencer

Avec ta hotte sur le dos

Au son des cloches des eglises

Ta distribution de surprises

Petit Papa Noel, quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N’oublie pas mon petit soulier

Si tu dois t’arreter

Sur les toits du monde entier

Tout ca avant demain matin

Mets-toi vite vite en chemin

Et quand tu seras sur ton beau nuage

Viens d’abord sur notre maison

Je n’ai pas ete tous les jours tres sage

Mais j’en demande pardon

Petit Papa Noel, quand tu descendras du ciel

Avec des jouets par milliers

N’oublie pas mon petit soulier

Petit Papa Noel

Les Champs-Elysées

El sábado que regrese de Tijuana ya no me levante a tiempo de ir a mi clase de francés, al parecer se decidió que el examen oral iba a ser cantado (ya ven porque es importante votar, uno no le puede confiar este tipo de decisiones a los demás) y unas de las tres opciones es la siguiente canción

Por Joe Dassin

Je m’baladais sur l’avenue le cœur ouvert à l’inconnu
J’avais envie de dire bonjour à n’importe qui
N’importe qui et ce fut toi, je t’ai dit n’importe quoi
Il suffisait de te parler, pour t’apprivoiser

Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées

Tu m’as dit “J’ai rendez-vous dans un sous-sol avec des fous
Qui vivent la guitare à la main, du soir au matin”
Alors je t’ai accompagnée, on a chanté, on a dansé
Et l’on n’a même pas pensé à s’embrasser

Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées

Hier soir deux inconnus et ce matin sur l’avenue
Deux amoureux tout étourdis par la longue nuit
Et de l’Étoile à la Concorde, un orchestre à mille cordes
Tous les oiseaux du point du jour chantent l’amour

Aux Champs-Elysées, aux Champs-Elysées
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez aux Champs-Elysées

S’il suffisait d’aimer

En fecha próxima estaré haciendo un ejercico que es mucho más sencillo que hacer las letras yo mismo (me falta mucho vocabulario) o traducir de español a francés o escribir en francés, pero la interpretación de una lengua extranjera al español es bastante accesible.

Más que nada porque este bimestre que paso siento que me relaje/falté mucho y este que sigue no va a estar mucho mejor.

Je rêve son visage je décline son corps
Et puis je l’imagine habitant mon décor
J’aurais tant à lui dire si j’avais su parler
Comment lui faire lire au fond de mes pensées?

Mais comment font ces autres à qui tout réussit?
Qu’on me dise mes fautes mes chimères aussi
Moi j’offrirais mon âme, mon cœur et tout mon temps
Mais j’ai beau tout donner, tout n’est pas suffisant

{Refrain:}
S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer
Si l’on changeait les choses un peu, rien qu’en aimant donner
S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer
Je ferais de ce monde un rêve, une éternité

J’ai du sang dans mes songes, un pétale séché
Quand des larmes me rongent que d’autres ont versées
La vie n’est pas étanche, mon île est sous le vent
Les portes laissent entrer les cris même en fermant

Dans un jardin l’enfant, sur un balcon des fleurs
Ma vie paisible où j’entends battre tous les cœurs
Quand les nuages foncent, présages des malheurs
Quelles armes répondent aux pays de nos peurs?

{Refrain}

S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer
Si l’on pouvait changer les choses et tout recommencer
S’il suffisait qu’on s’aime, s’il suffisait d’aimer
Nous ferions de ce rêve un monde
S’il suffisait d’aimer

Paroles et Musique: Jean-Jacques Goldman 1998 “S’il suffisait d’aimer”